mardi 19 décembre 2017

Bannière 2018

Dodo vole grandit et se tourne de plus en plus vers la littérature adulte. 
Deux nouvelles collections, DuO DuO et DoC DoC verront le jour en 2018... ainsi que le numéro un de la revue Lettres de Lémurie. Pour partager ces perspectives avec vous, voici la bannière 2018, réalisée à partir de l'atelier mené à Evreux autour du Loup blanc. A retrouver là où nous serons : merci à tous ceux qui soutiennent le vol du Dodo !


jeudi 7 décembre 2017

Hotsaka

Hotsaka pour
L'oragé, paru en 2015 chez Mercure de France. 
 
“Rehefa miteny ialahy, Rabe, hoe Poezia, inona no hitan’ialahy ? Dia avy eo ampifanatreho, tadiavo amin’ny zava-misy, tadiavo amin’ny taloha, ataovy sary ny ho avy, misy ny hihantsy an’ialahy, ny hanohitra ny tenin’ialahy… Adidy iray ihany ny an’ialahy. Volavolao ny tena feon’ialahy, takelaka tratra vaovao, amboakelintenda ambany pensily, halehibeazo io feon’ialahy manokana io. Mitenena. Afaka miresaka an’izao rehetra izao ialahy, raha avy amin’io ! 

Mijoro miatrika ny fanontaniany i Esther ary raisiny toa rian-drano izany. Dia azon-dRabe fa i Esther no izy. Eny, i Esther no mitranga, 


izivavy no hitako rehefa 


Poezia…”

Un roman singulier pour évoquer la figure de Jean-Joseph Rabearivelo, et celle moins connue d'Esther Razanadrasoa, dite Anja-Z, pour s'aventurer dans leur aventure, d'une langue à l'autre, en absolue liberté.
L'écriture poétique de Douna Loup, couronnée par le prix Virilio et par le Grand Prix Métis, a motivé ce retour vers la langue du poète. C'est en malgache donc que Dodo vole publie Hotsaka, dans une traduction de Johary Ravaloson, avec l'appui d'une équipe enthousiaste de créateurs et le soutien de l'Institut Français et du CNL.
Jean-Joseph Rabearivelo peut bien se retourner dans sa tombe, car c'est de cela qu'il s'agit, réchauffer son âme, porter haut son flambeau.

224 pages, 20 000 ariary.

Libellés : , , ,